Poissons
Crustacés Coquillages Recettes composées Recette de la semaine Sauces & ingrédients
Vins
Bernique
Bigorneau Bulot Clovisse Coque Praire
Flion
Huîtres
Moules Onglet Ormeau Oursin Palourdes
Pétoncle
Coquille St-Jacques
  Telline  
Pied de couteau
 

Les oursins ne sont pas des coquillages, mais des échinodermes, seuls dans ce cas là avec les violets (méditerranéens).

Les recettes sont peu nombreuses car ce met est devenu rare du fait des nombreuses agressions, pollutions, et des prédateurs humains, qui ont failli l'éradiquer sur les côtes Bretonnes, et même sur l'ensemble du littoral français.

Nous nous contenterons donc de rappeler comment il est le plus souvent consommé. Positionner l'oursin dans le bon sens (cela paraît peut-être idiot, mais la plupart des gens

ne le save pas) donc s'il on est droitier mettre dans la main gauche un torchon épais pour ne pas se blesser et poser dessus l'oursin sur l'une de ses deux faces planes.

Prendre un couteau (ou de vrais ciseaux de cuisine) bien tranchant et solide. Perforer et couper circulairement l'oursin, pour obtenir deux coupelles à fond plat.

A l'aide d'une petite cuillère recueillir les glandes sexuelles et les manger nature. Suivant la saison elles sont plus ou moins agglomérées et vont de la couleur caca d'oie à rouge sombre.

Pour les amateurs c'est exquis, pour les non initiés, trop fort en goût.

Certains restaurateurs agrémentent d'une petite sauce contenant huile et un rien de vinaigre ou de citron, mais selon moi, c'est vraiment dommage.

Certains de mes amis les mangent sur du pain et du beurre.

Pour en avoir mangé récemment je peux vous dire que le goût de l'oursin sort de l'ordinaire, il peut aussi changer de goût suivant les sols sur lequel il vit, la profondeur, et les mers.

Je pense que pour se prononcer réellement, il faut goûter !

Quand vous en verrez à l'étal, essayez et goûtez pour vous faire vôtre opinion.

Haut de page

A propos de ce site Articles à notre propos Nos partenaires Page d'accueil