coquillage amande de mer  L’amande de mer (Glycymeris glycymeris)

wave-orange-inverse

 

amande de mer cuisson recette Glycymeris glycymeris Dog cockle Glatte Arche Almendra de mar

Amande de mer

Amande de mer Glycymeris glycymeris Dog cockle Glatte Arche Almendra de mar coquillage shellAppellation

Amande de merDog cockle
Glatte ArcheAlmendra de mar

description amande de mer coquillageDescription

L’amande de mer est un coquillage est assez peu connu ou peu apprécié, je ne sais.

Pourtant il est abondant dans certaines zones de l’océan Atlantique et dans la Manche, où il vit dans les sables grossiers.

Il existe plusieurs variétés d’amandes de mer :

L’amande de mer se nourrit en filtrant ce qui est en suspension dans l’eau à la surface des sédiments.

taille de pêche amande de mer coquillageTaille minimale de pêche et de vente

4 cm.

saisonnalités périodes dates de pêche amande de mer coquillageSaisonnalités

JFMAMJJASOND
Atlantique, Manchesaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mersaisonnalités périodes déguster acheter manger fruits de mer

 

Légende
Formes et saveurs optimales
Coquillage en progression
Coquillage fatigué, moins bon en goût
Repos souhaitable afin de préserver l’espèce
Pêche fermée

conseils d'achat amande de mer coquillageComment choisir vos amandes de mer ?

L’aspect doit être mouillé, les coquilles de vos amandes doivent être fermées ou entrouvertes mais doivent se fermer immédiatement si on les touche.

prix amande de mer coquillagePrix du marché

8,00 à 12,00€ le kilo.

quantité par personne amandes de mer coquillageQuantités conseillées par personne

Amandes de mer crues : 24 unités.

label amande de mer coquillageLabel

Néant.

conservation frigo amande de mer coquillageConservation courte (avant préparation)

Au réfrigérateur à + 4°C.

conservation congélateur amande de mer coquillageConservation longue

Les amandes de mer peuvent se conserver maximum 48h au réfrigérateur, entre 2°C et 4°C sous un linge mouillé.

préparation à la cuisine nettoyage amandes de mer coquillagePréparation à la cuisine

Aucune, sauf si c’est un ramassage personnel récent. Dans ce cas, brassez longuement vos amandes de mer dans une eau salée à 9 g par litre d’eau, pendant 45 minutes.

cuisson amande de mer coquillageCuisson simple des amandes de mer (4 personnes en entrée)

Matériel nécessaire à la cuisson des amandes de mer

Une casserole.

Ingrédients

  • 10 g de beurre baratté salé,
  • 4 cuillerées à soupe d’Edelzwicker (Alsace),
  • 2 gousses d’ail,
  • 1 cuillerée à soupe de farine.

Mode de cuisson

  • Mettez l’énergie sur « doux » durant 3 minutes,
  • Déposez le beurre, laissez-le frémir,
  • Ajoutez les gousses d’ail épluchées et écrasées,
  • Mettez la farine, mélangez,
  • Ajoutez le vin et délayez,
  • Laissez cuire 2 minutes,
  • Déposez vos amandes de mer,
  • Mettez l’énergie sur « fort » pendant 4 minutes,
  • Secouez la casserole, comme pour faire une crêpe, plusieurs fois. Ce geste a pour but de faire passer les coquillages du fond sur le dessus, pour qu’ils soient tous cuits.
  • Ajoutez un peu de poivre du moulin,
  • Au bout des 4 minutes de cuisson, toutes vos amandes doivent être ouvertes,
  • A l’issue de la cuisson, servez vos amandes de mer bien chaudes.

Il est essentiel de ne pas trop cuire vos amandes de mer, sinon vos coquillages deviendraient caoutchouteux et perdraient de leur goût.

Quel vin d’accompagnement servir avec vos amandes de mer ?

– L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. –

Vous avez aimé / pas aimé ? Donnez une note

[Total : 267    Moyenne : 3.6/5]

16 Commentaires

  1. Aniev

    De cette façon, toutes les impuretés (sable, bébés crabes, etc…) contenues dans la coquilles se retrouvent dans la sauce ! 🙁

    Réponse
    • Alain

      Bonjour,

      Personnellement je n’ai jamais trouvé de petits crabes, ni dans les palourdes, ni dans les praires ni dans les amandes, ni dans les tellines, mais je ne connais pas tout 😉
      Si vous lisez bien mes conseils dans la fiche amandes de mer, vous constaterez que je préconise, de les brasser dans de l’eau salée afin qu’elles soient débarrassées des inévitables menus éléments indésirables attachés à leur « condition de coquillages » Mais vous pouvez aussi prendre l’initiative de brosser le devant de la coquille comme je le fais personnellement pour la praire ou la grosse palourde.
      Bref pas de crabes, pas de sable (car l’amande vit dans des sables grossiers ou graviers), on se souviendra qu’elle est suspensivore et qu’à ce titre elle se débarrasse rapidement de tout solide !

      Bref vous avez néanmoins tout à fait le droit de ne pas être d’accord, ou d’avoir eu des expériences regrettables.
      Je vous souhaite une bonne journée, et de belles pêches durant les prochaines grandes marées qui commencent demain.
      Alain Pour FDLM

      Réponse
  2. Pontcarral

    Excellents commentaires. Pour ma part, je constate en effet que les amandes n’ont guère de succès en dépit (ou à cause … allez savoir) de leur prix vraiment bas. Depuis des décennies, je les déguste toujours crues avec un filet de citron. Les ouvrir est une performance … sportive et … risquée (gare au dérapage du couteau !!).

    J’ai trouvé votre site car, à la suite d’un achat, hier, je souhaitais les préparer de façon à les déguster cuites … Je vais donc me lancer !!!!
    Dernier point : il est vrai qu’en les ouvrant vivantes donc, l’intérieur n’est pas très attirant. Or tout se mange et c’est un régal !

    Pontcarral

    Réponse
    • Alain

      Bonsoir Pontcarral,
      Et merci pour votre commentaire sur les amandes.
      À propos de leur ouverture, je vous suggère d’utiliser la méthode que je préconise pour ouvrir les palourdes (pour un droitier) :
      – Garnir votre main gauche d’un bout de tissus de coton plié en quatre, caler l’amande sous votre pouce, charnière vers l ‘arrière,
      – Utiliser un couteau à lame fine et souple,
      – Poser votre lame sur la fente supposée et fermer les doigts de votre main gauche fermement sur votre amande, faire levier avec le
      couteau et votre main droite.
      Cette méthode plus difficile à décrire qu’à utiliser est facilitée, si l’on prend la précaution de laisser les amandes sur un plan de travail plat pendant 1/4 d’heure. Très généralement elles s’entrouvent, il suffit alors de profiter de l’aubaine pour introduire le couteau. 😉
      Je vous incite également à acheter une paire de gants métalliques, bien commode pour ouvrir toutes sortes de coquillages ou de boîtes de conserves récalcitrantes (environ 20 € la paire). Ne pas oublier de les rincer à l’eau claire et de les mettre à sécher après utilisation.
      Bonne soirée.
      Alain pour FDLM

      Réponse
      • Cagnon

        j en ai fait cuire elle sont immangeables trop dure

        Réponse
        • Alain

          Bonjour Fanfan,
          vous les avez fait cuire pendant combien de temps ? 6/8 minutes ?

          Ce n’est pas par hasard que j’ai mis « Il est essentiel de ne pas trop cuire vos amandes de mer,
          sinon vos coquillages deviendraient caoutchouteux et perdraient de leur goût. »

          Merci de nous dire ce que vous avez fait précisément, à bientôt,
          et bonne soirée tout de même !
          Alain

          Réponse
  3. Pontcarral

    Merci pour ces précisions ! Etant un « vieux Breton » c’est bien ainsi que je procède (idem pour les huîtres) : jamais avec l’un des X modèles de couteaux dits « à huître » !!! Reprenant le savoir-faire de ma mère qui ne jurait que par un « petit couteau », en effet à lame très fine … Hum !!! J’avoue que mes dernières amandes étaient véritablement … » fermées comme une huître ». Sacrilège : j’ai provoqué un bâillement avec un giclée d’eau bouillante !!! Coupablement impatient de me régaler, vous avez raison : il est plus normal d’attendre que ces braves bestioles s’ouvrent naturellement …Pour finir avec quelque humour, j’ai longtemps employé comme garde-main un torchon plusieurs fois plié. Un jour je me suis découvert des talents de « RAMBO » qui n’existait pas encore !!) Plus de garde-paume … Et un jour PLAF ! dérapage et belle entaille. Têtu, je continue de procéder ainsi … avec prudence.

    Bonne journée !!!

    Pontcarral

    Réponse
  4. RAY

    crue avec un jus de citron vert tout simplement goutez et juger??????

    Réponse
    • Alain

      Bonjour Raymond,
      Merci pour votre info, quand je serai en mesure de le faire, j’essaierai, et je vous donnerais mon sentiment,
      mais donc pas avant l’année prochaine maintenant.
      J’invite d’autres à le faire également et à nous donner leur avis.
      Merci d’être passé sur FDLM et à bientôt peut-être ?
      Alain

      Réponse
  5. LE COZ

    Les amandes de mer sont délicieuses !filet de citron mais aussi « chaudes » ,passées au four jusqu’à ouverture ..;voire préparées avec un beurre d’escargot.En effet, ce coquillage ne remporte guère de succès…raison de plus pour y goûter !!!

    Réponse
    • Alain

      Bonjour Pierre,
      tu n’as sans doute pas tort, néanmoins personnellement je n’utilise pratiquement pas d’ail avec les produits de la mer, et le beurre
      d’escargot en est plein ;-( je préfère nettement utiliser un beurre pour farcir les coquillages.
      Alain

      Réponse
  6. LE COZ

    Petite précision :veiller à ce que les amandes soient bien closes….couvercle bien fermé .Si elles « baillent », une petite tape sur le couvercle qui doit se refermer, sinon la bestiole a passé l’arme à gauche…si d’autres sont alors également ouvertes, allez en acheter autre part…Cela vous éviter un risque d’intoxication.
    Ceci est également valable pour les huîtres, praires et autres.

    N’oubliez pas que nombre d’étalages marins sont régulièrement « brumisés » d’eau …Artifice des plus vicieux pour faire croire à la fraîcheur des bestioles…
    Enfin,passant à proximité d’un étalage, si cela « sent le poisson », filez !!!!!! Dans certains restaurants ,la véritable puanteur qui se dégage en y entrant ,témoignant de poisson en train de cuire… (idem dans les foyers ) faites irrémédiablement demi-tour et n’y revenez plus …

    Allons une petite anecdote familiale émanant de ma chère mère : après la guerre de 14/18, mon grand père (que je n’ai pas connu) s’ennamoura de la Bretagne, lui le vrai Parisien de montparnasse lors d’un premier voyage dans mon pays d’origine (du côté de mon père) .Il décida même de s’installer à Lorient (il étai td’abord à PAris puis, donc, à Lorient propriétaire d’une parfumerie …ce n’est pas une farce !!!)

    Peu après leur arrivée, mon grand-père « sortit » cette remarque étonnante qui frappa ma mère alors toute jeune…

     » Hum ! ici, le poisson n’est pas frais :IL NE SENT RIEN « …Ce qui laisse imaginer le parfum se dégageant de certaines poissonneries parisiennes de l’époque ( de tels commerces exitent encore ,cela « se sent ») …Et comme mon grand-père ne « connaissait  » que ce poisson là….dame, celui offert par la Bretagne ne pouvait qu’être suspect !!!!!

    Incroyable mais vrai …
    Inutile de vous préciser que ma mère,fine cuisinière, elle – même née BVD du Montparnasse ne céda pas aux sensations paternelles.Elle n’avait pas son pareil pour déceler un poisson de qualité …e!le était diantrement redoutable !!!!

    Et une belle fin à cette anecdote: en 1922,mon père alors jeune enseigne de vaisseau, après une campagne sur les côtes syriennes, fut affecté à l’Ecole des fusiliers marins de Lorient.En 1923,il rencontra fort civilement (cela se passait ainsi à l’époque) une jeune fille invitée au grand bal annuel de la Préfecture maritime .Il déclara sa flamme…visite aux parents « en grande tenue » en 1923 et en 1924,il épousa ma mère le jour de ses 18 ans …

    Yves LE COZ

    .

    Réponse
    • Alain

      Bonsoir Yves, merci de tes commentaires et anecdotes…
      Bonne soirée,
      Alain

      Réponse
  7. Gabriel Meunier

    belle, tres belle histoire !!! (tombé sur votre site en cherchant la préparation des amandes…)

    Réponse
    • Alain

      Bonsoir Gabriel,
      Merci d’être passé sur Fruitsdelamer.com.
      J’espère que vous reviendrez pour d’autres espèces aussi.
      Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.
      Alain

      Réponse

Laissez un commentaire

Pin It on Pinterest

ae2ba00bb3c4ecb450b0d404922eecdfqqqqqqqqqqqqqq