Poissons
Crustacés Coquillages Recettes composées Recette de la semaine Sauces & ingrédients
Vins
Araignée
Crevette Etrille Galathée Homard Langoustine
Pouce-pied
      Tourteau      
 

Appelée crabe en Bretagne, elle ne doit être achetée que vivante, elle se choisit à la densité comme un melon ! Le plus fort poids possible en fonction du volume.

L'araignée femelle est de loin la plus fine au goût, les pinces ou "grosses pattes" sont plus petites que chez le mâle et à cette saison la poche ventrale regorge d'oeufs. Le mâle est très bon aussi mais son goût est plus fort, plus sauvage.

La cuisson est simple :

Mettre à bouillir de l'eau salée en quantité suffisante pour recouvrir l'araignée.
L'eau étant en pleine ébullition y plonger la bête, les pattes vers le fond.
Quand l'eau bout à nouveau, compter environ 25 minutes.
Je vous rappelle que l'araignée est bien meilleure chaude que froide !

Haut de page

L'araignée (2)

Ingrédients :

- Une araignée femelle pour deux personnes,
- Gros sel de mer,
- Huile d'arachide ou d'olive,
- Vinaigre de cidre.

 

Faire bouillir de l'eau et y faire dissoudre deux poignées de gros sel de mer.
Plonger les araignées pattes en bas.
Compter 25 minutes à petit bouillon.
Egoutter immédiatement à l'issue de la cuisson.

Ouvrir la carapace, et conserver la matière (couleur caca d'oie).
Enlever les branchies sur les corps et couper le corps en quatre parts.

Délayer le "caca" dans un peu d'huile d'arachide et de vinaigre, ce mélange délicieux servira de sauce.

Casser les pattes, puis servir le tout chaud ou tiède, avec du pain beurre et éventuellement, pour ceux qui y tiennent, avec une mayonnaise.

Vin d'accompagnement : Pinot gris ou noir, ou bordeaux blanc.

Haut de page

Amuse bouche à l'araignée


Ingrédients - Une belle araignée femelle,
- Vin blanc,
- Huile d'olive,
- Carottes,
- Oignons,
- Echalotes,
- Huile de noisette (ou pépins de raisin),
- Ciboulette,
- Tomates confites (3),
- Kari gosse,
- Sel, poivre.

 

Cette recette n'est pas difficile, mais elle demande du temps et de la patience, mais le résultat est divin.
Nous devons cette recette à Marthe Rosec, Finistère, qui a eu la gentillesse de m'autoriser à la publier.

Cuire une araignée dans de l'eau bouillante pendant 20 minutes.

Décortiquer le corps de la bête, soigneusement pour ne pas laisser de bout de cartilage.

Réaliser un fumet avec la carapace et les pattes, oignon, échalotes après les avoir fait revenir dans un peu d'huile d'olive, mouiller au vin blanc et allonger d'un litre d'eau.
Laisser glouglouter gentiment une vingtaine de minutes.
Filtrer et réduire aux 2/3 à la casserole.

Il reste un fumet bien parfumé dont on prélève un peu pour faire une émulsion, avec un peu d'huile de noisette ou de pépins de raisin selon ses goûts.
Ajouter ensuite quelques brins de ciboulette et 3 tomates confites coupées finement, sel, poivre et ce qui change tout une jolie pointe de kari gosse.
Pour ceux qui ne connaissent pas c'est un mélange d'épices: coriandre, cumin, piment rouge, curcuma, girofle, gingembre, fénugrec, cannelle. L'on doit ce mélange à un pharmacien de Lorient Monsieur Gosse qui en a déposé le brevet.

Mélanger d'une manière homogène avec la chair d'araignée, et répartir sur des croûtons de pain, ou mieux sur des minis craquelins (NDLR les minis craquelins sont un parfait support, sans alterer le goût et les saveurs de l'araignée ainsi apprêtée)

Vin d'accompagnement : Champagne, Crémant d'Alsace, Pinot gris

Haut de page

A propos de ce site Articles à notre propos Nos partenaires Page d'accueil